L’évolution des fortifications en Alsace

Nombre de villes et de villages en Alsace laissent encore apparaître d’anciennes enceintes qui avaient été construites entre les XIIIe et XVe siècles. La fonction de ces enceintes était liée à un contexte particulier au sein du Saint Empire Romain Germanique.

 

On constate en effet, qu’à partir du XIIe siècle un affaiblissement du pouvoir impérial. La première conséquence fut une recrudescence de conflits en Alsace.

 

 

 

Il s’agissait très souvent de petites guerres féodales n’engageant qu’un nombre limité de belligérants.

 

On aussi assistait alors  à des pillages et à des sièges de châteaux visant à s’approprier des terres et des biens. Les premiers à souffrir de ces conflits furent bien entendu les habitants des villages et leur seigneur.

 

Les enceintes qui furent érigées entre le XIIIe et le XIVe siècles avaient essentiellement pour objectif de protéger la plus grande partie des bâtiments peu importe l’environnement de la localité concernée. Les conditions topographiques de l’endroit n’avaient que peu d’incidence sur leur construction, car on en trouve au pied d’un coteau ou soit même carrément  à mi-pente.

 

Dans la plupart des cas, on érige des murailles sur environ 1250 mètres ce qui permet de clôturer une superficie d’environ 10 hectares. On creuse un fossé d’une largeur moyenne de 15 m à l’ouverture et d’une profondeur de 2 à 3 mètres.

 

On élève ensuite une muraille d’une épaisseur d’environ d’1 à 1,50 mètre. Les matériaux utilisés furent généralement ceux disponibles sur place que l’on va trouver dans des carrières ou encore le lit des rivières. La hauteur de cette muraille varie entre 5 et 7 mètres de haut.

 

Par-dessus on ajoute très souvent un chemin de ronde continu en bois ou en pierre. Tous les 250 mètres on ajoute une tour de guet circulaire et des tour-portes pour permettre l’accès à la cité.

 

Le passage des portes est protégé par une herse métallique que l’on coulisse dans les rainures aménagées de part et d’autres de la porte. Pour traverser le fossé, il faut franchir un pont en bois qui lui aussi peut être relevé.

 

La construction d’une enceinte constitue par ailleurs l’un des aspects majeurs de l’organisation sociale et politique de la ville. En décidant de s’adjoindre d’une muraille, les habitants devaient aussi accepter certaines contraintes non négligeables. Ainsi se rendre vers l’extérieur ou vers l’intérieur n’était pas chose très aisée, car les points de passages étaient peu nombreux.

 

Puis en 1673 vint la décision de Louis XIV qui demanda le démantèlement des murailles des villes moyennes de la Décapole pour affirmer son pouvoir et dissuader les villes qui s’opposeraient à ses ambitions territoriales.

 

Bien que l’on assista au déclin de la fonction défensive des enceintes, nombre d’entre elles furent malgré tout conservées.

 

Par contre au XIXe siècle, les projets d’urbanisme, le tracé des rues, et la volonté de réduire les coûts d’entretien de ces structures, fournirent très vite des raisons suffisantes pour entreprendre le démantèlement des fortifications.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *