SICUT UMBRA FUGIT VITA

Voici la devise latine inscrite sur un cadran solaire peint en 1711 sur le mur d’une maison (le n°44) à Bergheim, commune située sur la Route du Vin au nord de Ribeauvillé.

 

Ce cadran quasi-méridional, puisque c’est ainsi que l’on désigne ce modèle de cadran, fournit nombre d’informations quant au temps qui passe.

 

Il permet de connaître les heures, les demi-heures et même les quart-d’heure (graduation extérieure en chiffres romains). Il indique également les changements de saison. (le nom des mois est indiqué en latin en blanc sur fond gris).

 

Le cadran permet aussi de connaître la position du soleil par rapport aux constellations du zodiaque (les symboles des signes du zodiaque apparaissent de chaque côté sur fond jaune). Il révèle la date de l’année avec une précision de quelques jours ainsi que les heures de lever et de coucher du soleil. Voir la colonne de gauche « ortis solis » (lever du soleil) et la colonne de droite « solis occasus » (coucher du soleil).

 

Peint sur cette maison en 1711 par son propriétaire, dont les initiales sont « J.G. », la partie haute est en forme de banderole sur laquelle on peut lire la devise latine « Sicut umbra fugit vita », (comme l’ombre, la vie s’enfuit).

 

Sur la ligne suivante apparaît le texte « Fecit ano MDCCXI » qui précise la date de réalisation du cadran (Fait en l’année 1711).

 

Autre détail intéressant qui pourtant n’est pas visible, le ruisseau qui traverse le village passe sous la maison, sur toute sa longueur. C’est ce qu’à révélé un plan cadastral de l’époque napoléonienne.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *