La chaise curule

Dans le descriptif d’une maison alsacienne vous trouverez fréquemment le mot « chaise curule » et vous vous demandez à quoi peut bien ressembler une telle chaise.

 

Ce terme désigne un siège romain dont deux bras sont incurvés en S. On a appelé ce siège ainsi car il était réservé à une catégorie bien particulières de la population : des magistrats dits curules parmi lesquels on comptait les consuls, les proconsuls, les préteurs, les propréteurs, les édiles, etc. Voilà pourquoi la chaise « curule » devint le symbole du pouvoir judiciaire.

 

Le siège était à l’origine en bois, puis en métal, voire en bois revêtu du bronze avec des ornements d’or ou d’argent.

 

Plus tard, cette forme fut utilisée dans l’architecture des maisons. C’est ainsi qu’elle évoquait la demeure d’un personnage important auquel on avait concédé des égards et des privilèges particuliers : un échevin, un « schultheiss », un magistrat ou un juge.

 

Lorsqu’une ou plusieurs chaises « curules » apparaissent sur une maison alsacienne, c’est très souvent l’indication qu’un personnage important y résidait.

 

La prochaine fois que vous vous promènerez dans un village de la route du vin,  vous verrez de nombreuses « chaises curules » sur les façades des maisons alsaciennes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *