La tour qui a failli disparaître (explications)

Il y a quelques jours je vous avais proposé d’identifier la tour qui se trouve au centre de RIBEAUVILLE;

 

Elle figure certainement dans la mémoire de nombre d’appareils photos et autres boites à images.

 

Cette tour est encore connue aujourd’hui sous le nom de « Tour des Bouchers ».

 

Pour connaître la raison de cette appellation, il faut replacer les choses dans leurs contexte historique. Ainsi on découvrira que ce nom lui fut  donné tout simplement en raison de l’activité commerciale qui régnait à ses pieds.

 

En effet, parmi les bâtiments proches de la tour, se trouvait au XIVe siècle, un abattoir que l’on avait appelé « Schlachthaus » ou encore « Metzig ».

 

Comme les gens de l’époque nommaient très souvent un lieu par rapport à son environnement, on comprend que tout naturellement on appela cette tour   « Metzgerturm » (Tour des Bouchers) ou « Metzigturm » (Tour de la Boucherie).

 

 

 

 

En examinant attentivement cette tour, vous constaterez une séparation à mi-hauteur, qui révèle que sur la construction primitive on rajouta une partie supplémentaire. La tour s’élève ainsi  à plus d’une trentaine de mètres de haut jusqu’à sa plate-forme.

 

En 1547, la foudre frappa la tour et embrasa l’ensemble. On ne dispose que de peu de renseignements sur l’ampleur des dégâts occasionnés. Toujours est-il qu’aucune réparation importante ne fut entreprise avant 1787.

 

Puis en 1803, un nouvel incendie malmena gravement l’édifice au point que sa démolition fut sérieusement envisagée. Cette question fit l’objet de nombreux débats au sein du Conseil municipal.

 

Deux camps commencèrent à s’affronter. Il y avait les progressistes, qui argumentaient que la tour constituait un obstacle à la circulation.

 

Dans l’autre camp, la détermination était tout aussi vive, car pour eux le caractère historique de la construction et l’image de la ville était indissociable de la tour.

 

Il fallut attendre l’intervention du préfet le 18 octobre 1866, pour assurer la préservation de ce monument historique. Voilà pourquoi vous pouvez encore l’admirer de nos jours.

 

 

 

Si l’histoire de RIBEAUVILLE vous intéresse et si vous souhaitez faire plus ample connaissance avec cette ville médiévale,

 

n’hésitez pas à vous procurer le guide « LES COULOIRS DU TEMPS DE RIBEAUVILLE »

Un commentaire au sujet de « La tour qui a failli disparaître (explications) »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *