LES GRANDS SOUTIENS DU MONDE solution

 

La sculpture en bronze représentant les « Grands soutiens du Monde » est encore visible dans la cour du musée Bartholdi situé 30 rue des Marchands à COLMAR.

 

Cette œuvre fut réalisée par le célèbre Auguste Bartholdi, un des Colmariens les plus célèbres. Voilà un artiste dont les créations monumentales communiquent aux foules des idées généreuses.

 

Il est le génial concepteur de  la statue de la Liberté éclairant le monde qui commémore le centenaire de l’Indépendance des Etats-Unis le 4 juillet 1884.

 

Né le 2 août 1834, il passa de nombreuses années à Paris où il fréquenta l’atelier d’Ary Scheffer. Ses premiers ouvrages de sculpture manifestèrent très tôt un talent remarquable.

 

Il suffit de visiter sa maison natale, rue des Marchands à COLMAR, pour s’en rendre compte. De nombreuses maquettes et réductions ainsi que des esquisses de monuments restés à l’état de projet donnent un belle idée de la diversité de son travail

 

D’ailleurs de nombreuses réalisations sont visibles un peu partout à COLMAR. Il y a le monument du général Rapp, le monument Bruat, la statue de Martin Schongauer, le Petit Vigneron alsacien au Marché couvert, la fontaine Roesselmann place des Six-Montagnes-Noires, la fontaine Schwendi place de l’Ancienne Douane, le tonnelier alsacien sur la Maison des Têtes.

 

On pourrait aussi rajouter le Lion de Belfort, le monument des Trois sièges place de la République à Belfort. Et aussi la fontaine des Terreaux à Lyon, le monument Vercingétorix à Clermont-Ferrand, etc.

 

On pourrait encore rallonger la liste, mais  revenons à notre sculpture, les « Grands soutiens du Monde », et essayons d’en comprendre la signification.

 

D’abord on remarque trois personnages allégoriques en forme d’atlantes soutenant un globe terrestre.

 

Le premier revêt la forme d’un homme d’âge mûr qui tient entre ses mains des livres symbolisant le travail intellectuel.

 

Dans sa main droite apparaît une roue d’engrenage avec un marteau deux éléments représentant le travail manuel.

 

Le second atlante illustre l’esprit patriotique sous la forme d’un vigoureux jeune homme.

 

Comme vous le constatez, il est armé d’une épée qu’il dégaine, bouclier sur le côté, tout en brandissant un étendard.

 

Le troisième personnage de cette composition prend les traits d’une femme munie d’une balance.

 

La balance est un symbole destiné à rappeler l’importance de la justice.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *