Les puits et fontaines

Ils apparaissent dans les villes, sur les places, dans les rues, dans les cours dès le XIIe siècle.

 

Les puits et les fontaines correspondent à un besoin de confort majeur dans les villes, l’approvisionnement en eau potable.

 

Bien que de formes très variables, mais on peut tout de même les classer en trois grandes familles.

 

Il y a les « puits libres » parmi lesquels on trouve des « puits à chaîne » et les fontaines.

 

Ces puits à chaînes possédaient généralement deux piliers en pierre au-dessus desquels était posé un grand linteau de pierre. Ce linteau servait à accrocher une roue. Une chaîne en fer coulissant sur cette roue permettait de lever le seau destiné à puiser l’eau.

 

Nombre de fontaines publiques sont souvent surmontées d’une statue d’un saint patron ou d’un héros du passé.

 

C’est le cas de la fontaine Constantin qui se trouve sur une place Ittel à Kaysersberg. Sur celle-ci se tient l’empereur romain Constantin le Grand. Sa construction remonta à 1520.

 

On trouve une grande variété de puits à travers toute l’Alsace.

 

Certains appartenaient à des corporations, comme celui de la Corporation à la Fidélité « Zur Treue », celle des tailleurs de pierre de Colmar et qui date de 1610.

 

 

Puis il y a aussi des puits adossés et des puits à niches.

 

Il y a par exemple, celui qui est adossé sur le mur de la maison Adolph à Colmar, place de la Cathédrale. Il s’agit là d’un puits dont la construction remonte à 1592 et qui provient de la cour du Niederhof.

 

 

 

 

 

 

Dans la catégorie des puits à niche on trouve par exemple celui de la rue Latérale à Riquewihr. Il s’agit d’un puits datant de 1551 et qui était réservé à la communauté juive de l’époque.

 

 

 

Les fontaines sont bien entendu bien plus nombreuses. Elles ont généralement une grande vasque en pierre dans laquelle se déverse l’eau qui remonte à l’intérieur d’une colonne centrale.

 

 

 

C’est le cas notamment de la grande fontaine octogonale occupant la place du Château à Eguisheim.

 

 

Elle est désignée comme étant la « Fontaine Saint-Léon » en raison de la statue placée sur la colonne centrale. C’est l’une des plus grandes d’Alsace avec une capacité de 80.000 litres. Elle fut construite en 1834 à l’époque où l’on assécha le fossé entourant le château et son donjon.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *