Décors des poteaux corniers

Le poteau cornier est non seulement une pièce maitresse de l’ossature des maisons alsaciennes, mais aussi un élément qui est l’objet de nombreuses décorations.

 

Un poteau cornier désigne une pièce de bois posée verticalement dans l’angle d’une charpente et sert de pièce maîtresse réunissant les pans de bois qui viennent se relier à elle ainsi que les sablières de chaque étage.

 

Le poteau cornier aussi appelé « Eckpfoschta » (Poteau d’angle) est sculpté dans un style Renaissance ou baroque. Il peut également prendre la forme d’une colonne droite, ou encore sous l’aspect d’une torsade ou d’une vis.

 

Quelquefois, le poteau cornier est sculpté et représente un personnage.

 

Son décor indique la plupart du temps le statut social de l’occupant. Soit il s’agit d’un personnage important et influent de la société habite cette maison ou encore d’une profession particulière.

 

Ces poutres disposées aux angles de la maison présentent divers motifs : une colonne droite, torsadée ou à vis, certaines représentent un personnage.

 

On peut parfois observer sur le poteau cornier une inscription dans un cartouche avec la date de construction, les initiales des propriétaires et un message.

 

Dans tous les cas, il indique le statut social de l’occupant, personne influente dans la société. Par contre, ce que vous ne verrez pas, c’est l’emplacement du poteau cornier à l’intérieur de la maison.

 

Sur certains poteaux corniers on trouve aussi des monstres grimaçants. Les thèmes sont d’une grande diversité : feuillages, représentations humaines ou mythologiques.

 

Le poteau cornier peut également servir d’enseigne et signaler une échoppe, une profession au passant, le plus souvent illettré et qui n’a pas beaucoup d’autres points de repère dans la rue.

 

 

 

On peut aussi observer sur le poteau cornier une inscription dans un cartouche avec la date de construction, les initiales des propriétaires ainsi qu’un message visant à attirer la protection divine sur la maison et ses habitants.

 

On peut aussi ajouter à cette description un détail que vous ne verrez pas.

 

 

En effet, à l’intérieur de la maison c’est l’emplacement du poteau cornier dans l’encoignure de la chambre que se trouvait traditionnellement le « Herrgottwenkel » (coin du Bon Dieu). On y accrochait un crucifix et d’autres objets de piété tels des missels ou des bibles.

2 commentaires au sujet de « Décors des poteaux corniers »

  1. un peu basiques vos explications ! Heureusement vous n’avez pas versé dans le zozothérisme et la symbolique pour touristes…

    1. Bonjour Charles-Henri
      Je vous remercie pour vos remarques. Effectivement les explications sont assez basiques et c’est à dessein. En effet, la culture générale de beaucoup de gens dans le domaine historique et architectural est relativement limitée. L’objectif de mes articles est de susciter la curiosité du lecteur et de lui fournir un minimum d’informations dans le peu de temps qu’il accepte de consacrer au sujet abordé.
      Bien cordialement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *