Le comte de Cagliostro à Colmar

Giuseppe Balsamo (Joseph Balsamo), dit Alessandro, comte de Cagliostro, est un aventurier italien né à Palerme en Sicile le 2 juin 1743. Personnage mystérieux qui s’est rendu fameux au XVIIIe siècle, il adopte au cours de sa vie divers pseudonymes, notamment ceux de comte Pellegrini, Mélissa, Fenice, Hérat ou encore chevalier de la Sainte Croix, mais le nom qui fait sa renommée est celui de comte de Cagliostro, inspiré par le nom de sa marraine.

 

Il entre en 1756 au séminaire du couvent des Fatebenefratelli à Caltagirone, où il prend l’habit des frères de la Miséricorde, religieux soignants. Il y devient infirmier puis médecin. Mais il sera chassé rapidement de communauté d’accueil dès 1758 pour indélicatesses et escroqueries. Il quitte sa patrie et parcourt de 1764 à 1767 sous différentes identités la Grèce, l’Égypte, l’Arabie, la Perse, Malte, Naples, Rome, et presque toutes les villes de l’Europe.

 

Il acquiert de ses voyages la connaissance de quelques secrets alchimiques et médicinaux, et se fait une grande réputation par des cures merveilleuses. Le 21 avril 1768, il épouse à Rome , alias Seraphina, qui l’aidera dans ses escroqueries en séduisant les grands personnages que le couple rencontre, faisant de Cagliostro un proxénète.

 

Ce personnage singulier va même être accueilli à Colmar en 1789 par un célèbre auteur alsacien.

Quel est donc le nom de ce colmarien et où habitait-il ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *