De curieux oculi

« Oculus » ou « Œil de Bœuf » voilà comment on désigne ce type d’ouverture qui apparaît dans le pignon de certains édifices.

 

Le mot « oculus » vient du latin qui signifie « œil » et dont le pluriel est « oculi ».

 

Il faut noter que dans l’art gothique cet « œil » de pierre s’agrandit pour devenir une rosace.

 

 

Ce genre d’ouverture apparaît également au centre de nombreuses coupoles dans les basiliques latines. Elle permettait de hisser les cloches dans le clocher.

 

On a même trouvé des « oculi » aménagés dans le mur de certains édifices catholiques.

On parle dans ce cas de « hagioscopes » dont l’étymologie est la suivante : « hâgios » (saint) et skopéô (observer ).

 

Ce type d’ouverture permettait aux lépreux et à d’autres personnes non désirables de suivre un service religieux sans entrer en contact avec le reste de la population. Elle pouvait être munie d’une vitre ou d’une grille.

 

On trouve plusieurs « oculi » sur des édifices à Colmar. Il y a en a un sur la Maison des Têtes et un autre sur la maison Kern.

 

Il y en même deux autres qui suscitent de nombreuses polémiques quant à leur signification.

 

Si vous examinez la maison « Saltzkasten » place du Marché-aux-fruits, vous y verrez un personnage qui sort son buste de l’oculus et porte son regard vers la rue des Augustins. Que cherche-t-il ?

 

Non loin de là, dans la Grand’rue, se trouve la Maison du Commandant.

 

Dans cet oculus, placé dans le pignon, vous pourrez apercevoir un personnage tenant de sa main droite une tête de mort.

 

Quelle est la signification de cette mise en scène plutôt macabre ?

 

Pour obtenir davantage d’informations voir « COLMAR – Circuit de visite »

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *