Le Lalli de Kientzheim

En pénétrant dans la ville par la porte Est, vous apercevrez obligatoirement le « Lalli ». Il s’agit en fait d’une meurtrière en forme de bouche grimaçante tirant la langue et apparaissant au-dessus du portail. La forme adoptée pour cette meurtrière rejoint l’idée d’un masque destiné à effrayer (Schreckenmaske). On trouve d’ailleurs de ces masques sur nombre d’édifices destinés à chasser les « mauvais esprits ».

 

d60-32948 le lalli kientzheim

On l’appelle « Lalli » en faisant aussi référence au « Lällekoenig », le « Roi des Bredouilleurs » suisse de Bâle. En effet en langue alémanique « lalli » signifie « grosse langue ». Depuis plus de 200 ans sur la « Rheintor » (Porte du Rh

 

in) de cette ville apparaissait un « Lällekoenig » qui était capable de faire des grimaces. Une horloge couplée avec un mécanisme spécial permettait de tirer une grosse langue rouge (en langue alémanique suisse « Lälli ») et de rouler les yeux de droite à gauche environ quatre fois par minute. Ce « Lällekoenig » fut mentionné pour la première fois en 1658. On ignore toujours ce qui a motivé sa construction.

Mais revenons à Kientzheim pour parler de ses deux portes, la « Obertor » (Porte Haute) et la « Untertor » (Porte Basse). La « Untertor » fut construite et financées par Ulrich de Ribeaupierre en 1375. Quant à la « Obertor » on en parle qu’a partir du début du XVe siècle.

 

Il faut rappeler que l’usage des armes à feu prit de l’ampleur à partir du début au XIVe siècle. C’est ce qui explique les nombreuses constructions d’enceintes fortifiées autour des villes. Celles-ci étaient équipées de « canonnières », meurtrières permettant l’utilisation de couleuvrines et autres fusils de remparts pour repousser les assaillants.

 

Voilà pourquoi encore aujourd’hui, cet élément de défense évoque le riche passé de cette ville de la Vallée de Kaysersberg.

Pour trouver d’autres curiosités sur Kientzheim procurez-vous le guide “Les Couloirs du Temps de KIENTZHEIM”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *