Blog des Couloirs du Temps

Maison Hans Jacob Schultz (solution)

La maison à identifier à Riquewihr est celle qui porte le n°13bis dans la rue Général-de-Gaulle. Les propriétaires de cette maison de vigneron, Hans Jacob Schultze et son épouse Maria Suzanna Binder avaient eu l’idée d’ajouter un oriel sur deux…

Maison Hans Jacob Schultz

A Riquewihr, il existe encore de nos jours une maison dans la rue du Général De Gaulle qui fut édifiée vers la fin du XVe siècle. D’autres maisons l’ont été à cette époque, mais celle-ci nous rappelle un événement climatique…

Auberge « Aux Deux Clefs » solution

C'est à Eguisheim, au n° 30 de la Grand’rue que se réunissait autrefois la « Corporation des Gourmets ». Rappelons que cette corporation doit son nom à l’ancien mot français « gourmet » (Weinsticher) qui signifiait « courtier en vins » au…

Auberge « Aux Deux Clefs »

L’écusson qui se trouve sur l’arc de la porte piétonne rappelle l’emplacement de cette auberge d’Eguisheim du XVIe siècle. En 1559 elle était connue sous le nom d’Auberge « Aux Deux Clefs ». Ce fut ici que se réunissait la « Corporation…

Les armoiries mystérieuses

Les armoiries aux trois oiseaux. Ces armoiries appartiennent à la ville d’Ammerschwihr. En effet, le nom « Amalricivillare » tire son origine dans celui d’un certain « Amalric » et de « villare » (romain). Le suffixe « villare » va devenir « weiler » puis « weier » et enfin « wihr ».…

Les armoiries mystérieuses d’Ammerschwihr

Les armoiries aux trois oiseaux. Ces armoiries appartiennent à la ville d’Ammerschwihr. En effet, le nom « Amalricivillare » tire son origine dans celui d’un certain « Amalric » et de « villare » (romain). Le suffixe « villare » va devenir « weiler » puis « weier » et enfin « wihr ».…

Les armoiries mystérieuses

Saurez-vous identifier le village dont les armoiries sont décrites en langage héraldique de la manière suivante :   « D’argent à trois oiseaux de sable, l’oeil allumé du champ »   Le lien entre cette description et la ville qu’elle représente est en…

La plaque commémorative du traité de Rueil – SOLUTION

Voici l'erreur figurant sur cette plaque commémorative du traité de Rueil. Ce fut le « stettmeister » de Colmar, Jean Henri Mogg, que l’on envoya à Paris en 1635 pour conclure avec Louis XIII le Traité de Rueil. Ce traité plaçait la…

L’erreur historique de la plaque commémorative.

  Apposée sur le mur Nord du Tribunal de Grande Instance de Colmar (rue des Augustins), une grande plaque commémorative célèbre le tricentenaire du rattachement de la ville de Colmar à la France en 1635 par le traité de Rueil.…

L’énigme du « Muckakastala » résolue !

Voici la réponse à cette petite énigme. Pour quelle raison a-t-on dénommé cette maison le « Muckakastala ». Et bien, il suffit de connaitre sa traduction en français « boîte à mouches » pour comprendre immédiatement cette appellation en raison de sa…